26-06-2018

Benjamin Boulbès renforce sa position de leader !

La 2ème manche du championnat (CFD) avait vu des outsiders affirmer leurs talents. Le talentueux portugais André Silva (Nissan 350Z), pole position en qualification et gain de la manche, n’avait pas fait le déplacement en pays Ternois. Les absences de Jérémy Mérirès (2ème dans le Var) et Nicolas Dufour (4ème au classement général) enlevaient un peu de pression aux deux leaders du CFD, Benjamin Boulbès et Laurent Cousin.

 

Accueil chaleureux et météo parfaite pour le 3ème round.

 

La journée ensoleillée du samedi consacrée aux essais permettait de réajuster des réglages sensiblement différents de ceux adoptés au circuit Paul Ricard. Le tracé moins tourmenté de Croix-en-Ternois offrait d’autres possibilités que celui plus tortueux du Castellet. Encore fallait-il pour les pilotes bien mémoriser cette « nouvelle arène », d’autant que les organisateurs du championnat avaient modifié le parcours par rapport à l’édition 2017.

Avec une start-line située en bout de ligne droite face au paddock, la prise d’élan était volontairement raccourcie pour réduire les écarts entre les véhicules les plus puissants et ceux moins bien dotés, au moment d’aborder l’attack-line. Une première courbe à gauche en épingle légèrement refermée était proposée aux pilotes. Juste avant la sortie de ce virage, les concurrents devaient valider un cliping point intérieur. Suivait ensuite une ligne droite où le problème était d’entretenir la glisse tout en proposant une belle transition avant d’attaquer une longue courbe à droite. Un deuxième clip, extérieur, devait être validé en entrée de virage. Après la sortie de courbe, les pilotes devaient gérer un 3ème et dernier clip intérieur dans la courte ligne droite précédant la finish-line.

 

Qualifications : Cousin en pole position et premier du général avant les battles

 

Véritables figures imposées de la discipline, les qualifications représentent certainement pour les pilotes l’étape la plus stressante de chaque manche. Les concurrents adorent les battles, ces duels qui sont l’essence même du drift. Mais pour obtenir le sésame vers le TOP 32 et pouvoir combattre en tête à tête avec ses rivaux, chaque pilote doit auparavant passer au crible de la télémétrie et des regards expérimenté des juges.

 

Dans cet exercice des qualifications et bien qu’il n’ait pu effectuer qu’un seul passage, Laurent Cousin se montrait le plus performant en prenant la pole position, devant Gary Gallopin. A la 3ème place, Benjamin Boulbès voyait Laurent Cousin prendre l’avantage au classement général provisoire.

Auteur d’une magnifique séance, Laurent Nikitin s’adjugeait une belle 4ème place devant l’ancien champion de France Antoine Amar, qui signait une bonne performance pour son retour dans le CFD. Sébastien Lombard, nouveau venu sur le championnat, créait la sensation en se classant 6ème, devant Kevin Jozou, Géraud Bourgoin Jason Banet, Yvon Buisson, David Meunier, Philippe Ferreira, Laurent Russel et Jérémy Germain. Tous ces pilotes, habitués des premières places, perdaient du terrain face aux deux leaders de la compétition.

 

Dans la catégorie Loisirs, les pilotes étant jugés exclusivement sur cet exercice solitaire des qualifications, c’est Sylvain Plante qui remportait la manche au volant de sa Suzuki Capuccino, devant Maximilien Le Corre et Guillaume Gleyo. Au classement général, le vainqueur du jour et son dauphin renforçaient leurs deux premières places, alors que Sébastien Rimbert s’emparait de la troisième position aux dépens de Rémy Griffon, absent de ce round. Les leaders se disputeront le titre à Albi, lors de la 4ème et dernière manche de cette catégorie.

 

Un TOP 32 sans surprise pour les leaders du classement

Après une courte pause mise à profit pour se restaurer et effectuer les derniers contrôles et réglages sur les voitures, les 32 rescapés des qualifications se présentaient à 13h30 en pré-grille avant de passer aux choses sérieuses.

Le problème mécanique survenu lors des qualifications sur la voiture de Laurent Cousin ayant pu être résolu, ce dernier ouvrait le bal du TOP 32 en éliminant Raphaël Sabbah. Dès le deuxième duel Sam Woo et Benjamin Quincey montraient au public que l’après-midi allait être chaud sur la piste. C’est le pilote néerlandais Sam Woo qui s’imposait.

Dans la première moitié du tableau, Géraud Bourgoin éliminait Séverine Meunier. Jason Banet, Laurent Nikitin s’imposaient également. Laurent Russeil au volant de sa Mazda, venait à bout du talentueux Nuno Pinto. En éliminant Eric Mouniée, Antoine Amar montrait qu’il était toujours aussi efficace et spectaculaire en battle.

Dans la deuxième moitié du tableau, Benjamin Boulbès accédait sans problème au TOP 16 face à Sébastien Dehédin qui pourtant ne déméritait pas. Jérémy Germain, Sébastien Lombard, David Meunier, entre autres, venaient eux aussi à bout de leurs adversaires. Pas de problème non plus pour Kévin Jozou, Yvon Buisson. Frédéric Adam et Quentin Deleplanque trahis par leurs mécaniques ne pouvaient pas lutter à armes égales face à Gary Gallopin et Sylvain Vitet.

 

Des huitièmes de finale de haute volée

Les 8 battles du TOP 16 pilotes promettaient de belles empoignades et le spectacle était au rendez-vous. Sam Woo ouvrait le bal en mettant un peu trop d’ardeur dans son attaque face à Laurent Cousin, ce qui lui valait d’être éliminé. Le jeune Jason Banet mettait un terme aux espoirs de Géraud Bourgoin. Benjamin Boulbès accédait au TOP 8 aux dépens de son amis Jérémy Germain. Laurent Nikitin et Philippe Ferreira se qualifiaient après des « one more time » très serrés. David Meunier, Kévin Jozou et Gary Gallopin complétaient le tableau du TOP 8.

 

En route vers le dernier carré

Au départ de ce TOP 8, les outsiders des manches précédentes n’étaient plus au rendez-vous. Les huit pilotes aspirant à une place en demi-finale étaient tous des habitués des joutes pour les premières places. En accédant au TOP 4, Philippe Ferreira signait un magnifique retour à la compétition. Gary Gallopin était victime d’une panne lors du 2ème run face à Kevin Jozou. Poussés dans des one more times magnifiques, Laurent Cousin et David Meunier laissaient filer Jason Banet et Benjamin Boulbès en demi-finale.

 

Dimanche de fête pour Benjamin Boulbès qui s’adjuge la 3ème manche

La première demi-finale voyait la victoire de Philippe Ferreira face à Jason Banet, lequel devait finalement se classer 3ème à l’issue de la petite finale. De son côté, après un beau duel, Benjamin Boulbès accédait à la finale aux dépens de Kevin Jozou terminant la manche en 4ème      position.

Finalement, Benjamin Boulbès emportait cette 3ème  manche du CFD 2018 devant Philippe Ferreira (2ème)   et Jason Banet (3ème).Au classement général du CFD, Benjamin Boulbès consolidait son leadership avec 85 points d’avance sur Laurent Cousin,  Gary Gallopin s’emparant de la 3ème position.

Rendez-vous à Chamrousse (Isère) les 1 et 2 septembre pour la prochaine manche.