17-04-2018

Communiqué de Presse Round #1 - Nogaro

Rentrée des classes 2018 à Nogaro pour les pilotes du Championnat de France de Drift

 

 

Le circuit de Nogaro fidèle au CFD

 

Après une finale du championnat en 2015 et deux manches inaugurales en 2016 et 2017 sur le circuit de Nogaro, le CFD récidivait en lançant la saison 2018 en terre gersoise les 14 et 15 avril. Toujours bien accueilli, tant par le public que par les responsables du circuit Paul Armagnac, le championnat débutait sur les chapeaux de roues avec des affrontements épiques entre les candidats au titre national.

 

H001047

 

Retrouvailles au sommet

 

Confirmant l’attractivité du championnat de France de Drift, ce ne sont pas moins de 16 pilotes parmi les 20 premiers du CFD 2017 qui sont engagés en 2018. Dès ce premier round, 51 pilotes, toutes catégories confondues, avaient fait le déplacement à Nogaro. Seule absence notoire, celle de Francesco Conti, vice-champion 2017, dont le véhicule n’était pas encore prêt pour la compétition.

Après des retrouvailles chaleureuses entre organisateurs, concurrents et membres des teams, et l’installation d’un paddock garni de nouveaux véhicules, la première séance d’essai donnait le ton du week-end. A l’issue d’une longue inter-saison mise à profit pour fourbir leurs « armes » et travailler le pilotage, les pilotes avaient hâte d’entrer dans la compétition. Durant la journée du samedi, premier jour de roulage en championnat depuis la finale 2017, les pilotes à la motivation débordante, ont pu s’en donner à cœur joie au volant de voitures de toujours plus puissantes, sur un tracé exigeant et dans des conditions météo idéales.

Les essais n’ont cependant pas été favorables à tout le monde. Parmi les malchanceux, Séverine Meunier, seule féminine engagée en CFD était contrainte à l’abandon, la boite à vitesses de sa Nissan S14 ayant rendu l’âme dès les premiers tours de circuit.

 

David Meunier

  

Dimanche matin : la chasse aux points est ouverte

 

Toujours redoutée, la première séance de qualification revêtait cette année une importance particulière en raison des modifications apportées à l’inter-saison. Si l’an dernier, seuls les 16 premiers qualifiés se voyaient attribuer des points de qualification (de 1 point pour le 16ème à 20 points pour le premier), en 2018 les 32 qualifiés sont « récompensés » (de 1 à 60 points). Ainsi les écarts pouvaient être importants dès la fin des qualifications de ce 1er round.

Si les règles d’attribution des points étaient nouvelles, le circuit de Nogaro était bien connu des concurrents du CFD. Après la prise d’élan dans la ligne droite des stands et la zone d’attaque, les pilotes abordaient un premier virage à gauche, puis une courbe à droite à l’entrée de laquelle un premier cliping point était disposé à l’extérieur. Au milieu d’un troisième virage, encore à droite, les concurrents devaient aller chercher un 2ème clip à l’intérieur. Enfin une cliping zone était proposée aux pilotes au milieu d’un enchainement entre une très longue courbe à droite et un virage serré juste avant la finish line.

Parmi les favoris, les leaders du CFD 2017 étaient au rendez-vous, Benjamin Boulbès s’emparant de la pole position devant Nicolas Dufour et Laurent Cousin. Le jeune Jason Banet confirmait un potentiel déjà entrevu l’an dernier. Avec leurs 6ème et 8ème places respectives, Nino Pinto (BMW E30) et Jérôme Esteban (Nissan S14) constituaient les surprises de la séance de qualification. David Meunier, 5ème du CFD 2017, devait se contenter d’une modeste 16ème  place.

Pour les pilotes de la catégorie Loisir, non habilités à courir en battle, les deux runs du dimanche matin constituaient la compétition et débouchaient sur le premier des quatre podiums de la saison. C’est Roger Clerissy qui s’imposait au volant de sa BMW 335I E93 devant Julien Estebanez et Maximilien Lecorre.

 

Podium Loisir

 

Les battles du dimanche après-midi : duels au pays de d’Artagnan

 

C’est à 14h00 et devant un public venu en nombre que les premiers concurrents se présentaient sur la start line pour les traditionnelles empoignades des battles. Ayant mémorisé le tracé du parcours concocté par les organisateurs, ils ne pouvaient s’empêcher de penser à l’évolution de la grille d’attribution des points lors des battles, nettement plus généreuse pour les concurrents figurant aux premières places de la manche (points doublés par rapport au barème 2017). Plus que jamais les prétendants au titre devaient éviter toute contr-performance.

Dans le TOP 32, alors que Benjamin Boulbès et Nicolas Dufour accédaient directement au tour suivant, les favoris ayant tous réussi à se qualifier en bonne place se trouvaient en position favorable pour accéder au TOP 16. Yvon Buisson se faisait surprendre par Sylvain Vitet, alors que David Meunier venait à bout de Laurent Russeil dont c’était la 1ère sortie au volant de sa nouvelle Mazda RX8 à moteur Chevrolet V8. Enfin Gary Gallopin, 5ème en qualification, éliminait Patrick Vassia, doyen des pilotes du CFD.

En TOP 16 Benjamin Boulbès en proie à des problèmes mécaniques, se trouvait opposé à David Meunier et réussissait à accéder au TOP 8. Jason Banet continuait sa marche en avant en éliminant Cédric Blois. A l’issue d’une très belle battle Gary Gallopin parvenait à se défaire de Jérémy Mérirès. Dans la 2ème partie de tableau, Laurent Cousin, Nino Pinto et Nicolas Dufour s’imposaient logiquement pour accéder au tour suivant. De leur côté, Jérémy Germain et Kévin Hostein devaient s’affronter dans un one more time, la première battle n’ayant pas permis de les départager. Finalement, Jérémy Germain accédait au TOP 8.

 

Jérémy Germain vs Kévin Hostein

 

Un dernier carré de haut vol

 

Les quatre battles du TOP 8 promettaient beaucoup et le public n’a pas été déçu. Les huit pilotes offraient du grand spectacle avec beaucoup d’angle et de vitesse. Au résultat, Boulbès, Gallopin, Cousin et Dufour accédaient au dernier carré qui promettait des demi-finales de rêve.

 

Benjamin Boulbes & Gary Gallopin

 

Benjamin Boulbès et  Laurent Cousin  déjà au sommet pour la première manche du CFD 2018

 

La 1ère demi-finale opposait Benjamin Boulbès à Gary Gallopin pour une battle de feu. Le champion en titre devait s’employer pour s’ouvrir la voie vers la finale.

Dans l’autre demi-finale, Laurent Cousin, toujours à l’attaque avec sa fidèle BMW particulièrement efficace, s’imposait contre Nicolas Dufour.

Dans la petite finale, Gary Gallopin et Nicolas Dufour faisaient le spectacle. Adversaire valeureux, Gary Gallopin restait au pied du podium laissant Nicolas Dufour accéder à la 3ème marche.

Pour le gain de la manche, le 1er et le 3ème du championnat 2017 se retrouvaient encore une fois pour une battle de toute beauté. Finalement, Benjamin Boulbès s’adjugeait le gain de ce premier round de la saison et empochait 260 points contre 215 pour Laurent Cousin et 205 pour Nicolas Dufour.

 

Ainsi se terminait ce premier week-end de compétition pour le CFD 2018, sous le soleil du Gers et sur le magnifique circuit de Nogaro où le drift est toujours bien accueilli, année après année.

 

Podium Elite / Pro