26-06-2017

Les Hauts de France, terre d’accueil pour le Drift

 

Trois semaines après la 3ème manche du Championnat de France de Drift 2017 (CFD) courue au Castellet, près de la « Grande Bleue », le 4ème round amène les concurrents 1000 km plus au nord, sur le circuit de Croix en Ternois.

Dans cette arène à taille humaine offrant une excellente visibilité sur l’ensemble du tracé de Drift et une réelle proximité avec les pilotes, les 45 engagés ont offert un spectacle de haut vol à un public fidèle et chaleureux. Comme à l’accoutumée, toute l’équipe en charge du site a grandement facilité le travail du staff du CFD en démontrant une disponibilité et une efficacité remarquables.

Autre circuit, autre tracé

Alors que la manche du Castellet s’était disputée sur un tracé en légère montée avec trois virages différents parmi lesquels le deuxième était très serré, le circuit de Croix-en-Ternois a offert une Zone de Drift plane avec deux courbes sensiblement comparables. Le premier clipping-point situé à l’intérieur du premier virage à gauche s’est révélé relativement délicat à négocier. En effet sa position en fin de courbe obligeait les pilotes à trouver une trajectoire parfaite pour aller chercher le clip 2 tout proche, à l’extérieur de la même courbe. La longueur de la ligne droite entre les deux virages du tracé imposait aux pilotes d’aborder ce secteur avec suffisamment de vitesse pour garder de l’angle et assurer une transition parfaite pour valider le 3ème clipping point, avant de drifter dans la longue courbe à droite conduisant jusqu’à la finish line.

 

Tous les prétendants au titre ont répondu présent.

Cette quatrième levée du CFD 2017 a rassemblé tous les leaders du classement provisoire. Même si les tout premiers étaient en excellente position à l’attaque de la deuxième partie de la saison, les poursuivants n’entendaient rien lâcher jusqu’à la dernière manche à Albi en octobre prochain. Au moment de quitter Croix en Ternois, les pilotes avaient déjà en tête la prochaine étape sur le tracé si particulier de la montée vers la station de ski de Chamrousse en Isère.

 

L’enjeu du dimanche matin : obtenir un visa pour le TOP 32

Comme à chaque manche les pilotes ont mis à profit les deux séances d’essais pour optimiser les réglages de leurs voitures et appréhender au mieux les spécificités du tracé. Le but étant pour chacun d’entre eux, de mettre de son côté toutes les chances de figurer au mieux lors de la séance qualificative du dimanche matin.

A ce jeu, c’est Jason Banet, benjamin de la compétition, qui s’est révélé le plus efficace en s’adjugeant la pole position grâce à deux runs particulièrement propres, devant Francesco Conti et Nicolas Jouard respectivement 2ème et 3ème. En se classant 4ème, Antoine Amar a confirmé son niveau de forme. Nicolas Dufour, champion en titre doit se contenter de la 8ème place derrière Benjamin Boulbès en proie à un problème mécanique sur sa BMW à moteur Chevrolet. Comme au Castellet, trois semaines plus tôt, Gary Gallopin, auteur d’un « double 0 », n’a pas réussi à se qualifier pour le TOP 32. En se classant 5ème, Laurent Nikitin a confirmé les progrès réalisés depuis plusieurs manches au volant d’une voiture fiable. Signant une encourageante 11ème place en qualification, Laurent Russeil a semblé à son aise sur le tracé de cette 4ème manche au volant de sa Mazda à moteur rotatif. En revanche, malgré son style toujours très apprécié du public, Laurent Cousin doit se contenter d’une décevante 19ème position.


Du côté de la catégorie « Loisir », le podium a mis à l’honneur le pilote italien Giovanni Dalla Pozza, pour un deuxième succès consécutif qui, après sa victoire au Castellet, renforce sa première place au classement général. Nino Punto (2
ème) et Cyprien Giraud (3ème) reprennent du terrain au classement général au détriment de Gilles Eggel.

 

Les joutes du dimanche après-midi

Les qualifications et les abandons ayant fait leur œuvre, le tableau de ces 16èmes de finale était relativement restreint. Les sept premiers qualifiés accédant directement en TOP 16, neuf battles ont opposé les autres concurrents. Si la victoire de Nicolas Dufour face à Frédéric Adam pouvait paraître dans l’ordre des choses au regard des palmarès respectifs des deux pilotes, en revanche, les autres affrontements s’annonçaient plus incertains. Dans ces duels, Quentin Deleplanque, Alexis Laurent, Gualter Teixeira, Kevin Jozou, Philippe Ferreira, Laurent Cousin et Laurent Russeil rejoignaient en TOP 16 les pilotes directement qualifiés.

Dans le premier duel de ces 8èmes de finale, Jason Banet se laissait entraîner par sa fougue et s’inclinait face à David Meunier après une petite « touchette ». Quentin Deleplanque contraint à l’abandon laissait Nicolas Dufour accéder au TOP 8. Malgré deux beaux runs, Antoine Amar devait s’incliner face à Alexis Laurent, en roulant légèrement hors de la piste. Laurent Nikitin accédait sans souci au TOP8. Une magnifique battle très serrée entre Laurent Cousin et Nicolas Jouard envoyait le premier en quart de finale. Laurent Russeil, Benjamin Boulbès et Francesco Conti complétaient le tableau du TOP 8.

Auteur de deux très beaux runs, David Meunier accédait à la demi-finale en éliminant le champion de France en titre. Alexis Laurent le rejoignait après une erreur de Laurent Nikitin. Dans le duel entre les deux premiers du classement général et leurs superbes voitures, Francesco Conti, à l’origine d’une touchette lors d’une transition, était éliminé face à Benjamin Boulbès. Enfin Larent Russeil venait compléter le dernier carré au détriment de Laurent Cousin.

L’affiche inédite de la première demi-finale opposait Alexis Laurent à David Meunier sous quelques gouttes de pluie. En disposant de son adversaire, David Meunier s’ouvrait les portes de la grande finale. Laurent Russeil et Benjamin Boulbès s’affrontaient avec panache dans un superbe duel lors de la deuxième demi-finale au terme de laquelle le leader du classement général l’emportait.

Dans le match pour la troisième marche du podium, Laurent Russeil signait un magnifique retour au premier plan au détriment d’Alexis Laurent échouant au pied du podium.

Lors de la finale pour l’attribution de cette 4ème manche du Championnat de France du CFD 2017, David Meunier voyait ses efforts et sa régularité récompensés en réalisant l’exploit de battre Benjamin Boulbès, actuel leader du classement général.

 

Au terme de ce week-end en Pays Ternois, la 4ème manche du CFD a offert des surprises à des spectateurs enthousiastes. Si Benjamin Boulbès a renforcé sa 1ère place au classement général, les trois autres demi-finalistes n’étaient pas forcément attendus parmi les favoris au début du week-end.  L’application de coefficients aux points distribués lors des deux dernières manches pourra encore faire évoluer sensiblement le classement général du championnat.

Rendez-vous est donc pris pour la 5ème manche du CFD dans la célèbre montée vers Chamrousse (Isère), les 16 et 17 septembre 2017.