06-04-2017

MISE AU POINT NOGARO

Si le CFD a une chance extraordinaire, c’est bien l’intérêt que ses fans lui porte, il est très fort et toute l’organisation du championnat en est très fière. Aujourd’hui, nous voulons démontrer que nous prenons en considération les retours de la communauté Drift et c’est pourquoi nous souhaitions nous exprimer sur une battle qui a fait polémique lors du meeting de Nogaro et en profiter pour faire un point sur le jugement au CFD et dans le monde du Drift.

 

Jérome Vassia, promoteur du Championnat de France de Drift :

" En tant qu'organisateur du CFD, une de mes missions fondamentales est de m’assurer de la totale indépendance des juges et de leurs jugements. Je me dois aussi de préserver cet organe de notation de toutes pressions extérieures : pilotes, fans, applaudimètre, partenaires. Les juges se doivent d’être impartiaux et de juger selon les règles établies au sein du CFD. Ces règles sont parfois divergentes d’un championnat à l’autre ou soumises à évolution dans le but de toujours progresser. Les juges se doivent de juger selon les règles en cours. Ceux ci ont pris la meilleure décision à l’unanimité dans de telles circonstances, ils n’ont pas commis d’erreur, la règle de ce jour était « dépassement interdit » comme expliqué aux pilotes lors du briefing. Même si une erreur avait été commise, c’est déjà arrivé ici et ailleurs et ça arrivera encore, quoi qu’il arrive, tout sportif le sait, l’arbitre a toujours raison. Axel est sûr de lui et pense qu’il aurait du gagner. Benjamin est sûr de lui, il pense qu’il a bien agit pour éviter un crash. Chacun a le droit de donner son avis mais à la fin c’est l’arbitre qui l’emporte. Mon rôle est à présent d’améliorer certains points pour ne pas revivre ce genre de situation, nous sommes en train notamment de mettre en place de nouvelles procédures pour la relation concurrent. De plus, j'ai souhaité avoir un complément de réponses illustré pour la décision de jugement qui a fait polémique, les juges ont donc pris soin de produire un rapport.

Le déchainement, les mots postés en public ci et là causent un grand tort au drift et à ses pilotes, et dans le but de faire évoluer notre championnat, je vous invite à désormais implémenter vos retours directement sur ce formulaire (boîte à idée). " 

 

On donne la parole aux juges :  

Timothée COUSIN : Je vous invite à lire l'intégralité du rapport annexé en pièce jointe. Nous sommes trois juges à avoir analysé la situation de la même façon. Notre jugement correspond aux informations et aux réponses apportées aux questions des pilotes au briefing du jour même. Il devrait être sans surprise quand on a les éléments pour comprendre. L'analyse du replay et l'analyse de la télémetrie viennent également corroborer notre décision.  

Graziano DEFINIS : Comme il est possible de le voir dans le rapport de la télémétrie annexé en conclusion de notre rapport, le dépassement d’Axel FRANCOIS sur Benjamin BOULBES a commencé alors que celui ci était sur la piste. Le dépassement étant interdit dans les règles, j’ai appliqué un 0 à Axel FRANCOIS. Nous avons jugé en direct avec nos yeux. La télémétrie confirme que nous avons eu de bons yeux. 

Wilfried ROY (stagiaire) : Axel était en tête sur le battle jusqu’à son dépassement. Le dépassement étant interdit, Benjamin gagne ce run 10-0 et donc le battle.

VISUALISER LE RAPPORT COMPLET