04-06-2017

Retour aux affaires pour Dufour

Week-end au Castellet pour la 3ème manche du Championnat de France de Drift.

 


Après les trois jours de compétition de l’Ascension sur le Speedway de Tours, les pilotes du Championnat de France de Drift 2017 (CFD) ont « enchainé » durant le week-end de Pentecôte avec la 3ème manche du CFD. La magnifique enceinte du circuit Paul Ricard au Castellet accueillait le CFD pour la circonstance. Comme souvent dans le Var, le soleil était au rendez-vous, le spectacle et le public aussi.

 

Un circuit taillé pour le Drift

Comme l’an passé, c’est sur le circuit du « Driving Center » du Paul Ricard que les amoureux de la glisse ont pu se régaler. Le tracé proposé était court mais très technique, avec notamment trois clipping points relativement proches nécessitant des enchainements très rapides. Le public était particulièrement bien placé sur une bute permettant de voir l’intégralité du tracé de Drift d’un côté et une partie du circuit principal où se disputaient d’autres compétitions (Grand Prix Camions notamment) d’autre part.

 

Samedi : une journée complète pour prendre ses marques.

De l’avis des pilotes présents, le circuit était très agréable et les concurrents ont plébiscité la nouvelle gestion des séances d’essai (mise en place le week-end précédent) optimisant le temps de roulage de chacun. Si certains avaient déjà roulé sur ce tracé l’an passé, d’autres pilotes ont découvert leur « terrain de jeu ». La journée complète étant dédiée aux essais, tous les pilotes ont eu la possibilité de s’entrainer longuement et d’analyser parfaitement les difficultés du tracé concocté par le directeur de course et les juges.

 

Le dimanche, les gladiateurs rentrent dans l’arène.

A l’instar de ce qui se fait en patinage artistique avant le programme libre, la séance de qualification représente pour les drifteurs un exercice très particulier au cours duquel leur performance est appréciée par rapport aux « figures imposées » imaginées par les juges (positions des clipping points, ligne idéale, etc.).

Les qualifications du matin se sont déroulées sans encombre. Après la journée d’essai de la veille, les vitesses d’entrée dans les courbes, la fluidité des trajectoires et les angles de glisse, étaient nettement améliorés et laissaient d’ores et déjà espérer des battles de grande intensité.

Auparavant, la séance de qualification a délivré son verdict et le classement pour les phases finales de l’après-midi. Quelques surprises ont déjoué les pronostics. Les quatre premières places ont été remportées par des habitués de la tête de classement. L’expérimenté Laurent Cousin s’est offert la pole position devant Nicolas Dufour, toujours régulier en qualification. Francesco Conti et Benjamin Boulbès complétent ce TOP 4. A l’opposé, l’élimination de Gary Gallopin, vainqueur de la manche précédente mais auteur d’un « double zéro » en qualification, a constitué une grosse contre-performance. David Meunier (17ème) et Géraud Bourgoin (19ème) pouvaient être relativement déçus. Florent Mathieu (5ème) et Philippe Ferreira (6ème) confirmaient une belle régularité au fil des manches. Après une semaine de folie passée à réparer sa voiture endommagée à Tours le week-end précédent, Nicolas Jouard pouvait retrouver un peu le sourire avec une 12ème position.

En ce qui concerne les pilotes de la catégorie « loisir », comme à l’accoutumée, la séance de qualification constituait pour ces nouveaux arrivés dans le CFD une véritable finale. Dans cet exercice, le concurrent italien Giovanni Dalla Pozza dominait ses concurrents, s’offrant une place au sommet du podium de cette 3ème manche du CFD 2017. Au classement général Giovanni Dalla Pozza et Gille Eggel sont au coude à coude avec 32 points chacun, devant Cyprien Giraud 31 points.

 

14h00 : les phases finales débutent avec le TOP 32

Compte tenu du nombre de pilotes qualifiés, le tableau de ces 16èmes de finale a épargné les premiers des qualifications. Quelques battles entre concurrents directs au classement général promettaient néanmoins des affrontements très disputés dès le TOP 32 (tels que Habermann vs. Bourgoin ou Jouard vs. David Meunier par exemple). Ce scénario devait se vérifier. A l’issue de cette première série de duels, David Meunier, Laurent Nikitin, Nicolas Jouard, Alban Habermann, Alain Reboul et Gualter Teixeira se retrouvaient qualifiés pour le tour suivant où ils allaient retrouver les concurrents mieux qualifiés.
En TOP 16, pour sa première battle, Laurent Cousin, pole man des qualifications, éliminait David Meunier à l’issue du premier one more time de l’après-midi. De son côté Yvon Buisson prenait le meilleur sur Kévin Jozou après un deuxième run exceptionnel. Benjamin Boulbès éliminait Laurent Nikitin, alors que Nicolas Jouard s’imposait face à Florent Mathieu après un one more time. Dans l’autre moitié du tableau, Francesco Conti faisait parler son talent et la puissance de son véhicule pour éliminer Alban Habermann obligé d’abandonner sur panne mécanique. De leur côté, Philippe Ferreira et Alain Reboul ont dû avoir recours à un one more time pour se départager et arriver à la victoire du premier. Le jeune Jason Banet, profitant d’une erreur de son adversaire Jérémy Germain, accède au TOP 8. Enfin, opposé au champion en titre Nicolas Dufour, Gualter Teixeira n’arrivait pas à prendre l’avantage.

Le verdict du TOP 16 offrait ensuite au public un programme royal pour les quarts de finale avec quatre affrontements de pilotes très talentueux. Laurent Cousin et Yvon Buisson commençaient par se livrer un duel au sommet qui débouchait sur deux one more time successifs puis sur la victoire du premier. Ensuite Benjamin Boulbès et Nicolas Jouard n’étaient pas en reste. C’est Benjamin Boulbès qui l’emportait in extrémis. L’italien Francesco Conti s’offrait une place en demi-finale aux dépens de Philippe Ferreira. Le match Banet vs. Dufour, de toute beauté, venait conclure ce TOP 8 avec une victoire du second.

 

La première demi -finale opposant Laurent Cousin à Benjamin Boulbès envoyait le premier en finale. Dans l’autre duel, le champion de France en titre Nicolas Dufour l’emportait face à Francesco Conti auteur d’une grosse erreur lors du premier run.

Dans le match pour la 3ème place, Benjamin Boulmès prenait l’avantage, laissant Francesco Conti au pied du podium.

Enfin dans le dernier duel pour l’attribution de la manche, Nicolas Dufour et Laurent Cousin, tous deux auteurs d’un week-end exceptionnel en qualification comme en course, ont offert un final magnifique avec un one more time qui s’est conclu par la victoire du champion de France.

Au classement général, les deux finalistes de cette manche font une bonne opération en engrangeant un maximum de points. Nicolas Dufour remonte à la 4ème place, ex-aequo avec Yvon Buisson et juste derrière Laurent Cousin. Francesco Conti et Benjamin Boulbès limitent les dégâts. Ce dernier conserve d’ailleurs la première place après cette 3ème manche du Championnat de France de Drift 2017 disputée au Castellet. Le pilote italien occupant la deuxième position.

Prochain rendez-vous les 24 et 25 juin à Croix en Ternois (Pas de Calais), pour le 4ème round du CFD 2017.