20-05-2018

Une 2ème manche haute en couleur sur le circuit Paul Ricard du Castellet

Championnat de France de Drift 2018

 

Une 2ème manche haute en couleur sur le circuit Paul Ricard du Castellet.

 

Les nombreux pilotes ayant fait le chemin jusqu’au circuit du Castellet ne s’y étaient pas trompés. Si la qualité des plateaux (pilotes et véhicules) et les niveaux de performance constituaient la meilleure promotion pour le championnat de France de Drift (CFD), la perspective de courir dans la célèbre enceinte sportive du circuit Paul Ricard (où la F1 fera son retour en juin) représentait également une perspective très alléchante pour les amoureux de la glisse.  Si les premiers du classement du CFD étaient bien sûr présents pour ce 2ème round, nombreux étaient les pilotes à venir tenter leur chance en terre varoise.

 

CFD 2018 - Round #2 - Le Castellet

 

 

Réglages pour les uns, découverte pour les autres.

 

Le CFD ayant investi le Driving Center pour la 3ème année consécutive, les pilotes les plus expérimentés connaissaient les difficultés du tracé qui leur était proposé par l’organisation. La journée d’essais du samedi devait leur permettre de peaufiner les réglages de leurs bolides et de retrouver les sensations des années précédentes. En revanche pour les pilotes découvrant le circuit, et, pour certains, l’ambiance du CFD, les deux demi-journées d’essais étaient particulièrement utiles.

Le tracé proposé aux concurrents étant plus court que sur la plupart des autres manches du circuit. Après une zone d’élan rectiligne, les pilotes abordaient une légère courbe à gauche après l’attack-zone, puis arrivaient dans un virage à droite plus marqué avec un 1er clipping-point (extérieur). A peine sortis de ce premier « rendez-vous », ils devaient s’engager résolument dans un virage à gauche très serré dans une montée limitant la visibilité sur la suite du tracé, le tout « agrémenté » d’un 2ème clipping-point (intérieur) à valider. Dès leur arrivée sur le « plateau » les concurrents devaient valider une clipping-zone (extérieur) à l’entrée d’une grande courbe à droite très exigeante pour les pilotes et leurs machines.  La finish-line positionnée en fin de courbe était synonyme de soulagement pour les pneumatiques « torturés » tout au long de la grande dérive précédente.

 

CFD 2018 - Round #2 - Le Castellet

 

Qualifications : André Silva en pole position. Mauvaise opération pour David Meunier et Jason Banet.

 

C’est sous le soleil que débutait ce dimanche de compétition avec la séance de qualification.

Les pilotes de la catégorie Loisirs jouaient le gain de la manche sur les deux runs successifs. Parmi les 13 concurrents engagés dans la catégorie, c’est Sylvain Plante qui obtenait la meilleure note et remportait la manche.  Rocco Lo Piano (Italie) montait sur la deuxième marche du podium et Gaël Lacroix prenait la 3ème place. A l’issue de cette deuxième manche de la saison, c’est Sylvain Plante (170 points) qui prenait la tête du classement général. Maximilien Le Corre (145 points) et Rémy Griffon (115 points) se retrouvaient 2ème et 3ème.

 

La catégorie Loisirs ayant livré son verdict, c’était au tour des pilotes Pros et Elites d’entrer dans la compétition. Les concurrents devaient mettre à profit les repérages effectués la veille sur le tracé à l’occasion des deux séances d’essais pour réussir au mieux les « figures imposées » du Drift : attaque franche, angle et vitesse maximums, validation des clipping points, fluidité de la glisse, qualité des enchainements, etc.

 

A ce jeu, la plupart des meilleurs du classement provisoire du CFD étaient au rendez-vous. Ainsi on trouvait parmi les mieux classés, Nicolas Dufour (2ème), Benjamin Boulbès (3ème), Gary Gallopin (4ème). Toutefois quelques pilotes venaient perturber « l’ordre établi ». La forte colonie de pilotes étrangers (Espagne, Italie, Portugal, Suisse) comprenant d’excellents pilotes, on retrouvait certains d’entre eux dans le Top 10 : André Silva (Portugal - en pole position), Domenico Ciconte (Italie – 6ème), Amindo Martins (Portugal – 8ème), Alex Benito (Espagne  - 9ème).

 

De son côté, Laurent Cousin , deuxième au classement général après Nogaro, ne parvenait à prendre qu’une modeste 23ème place. Florent Mathieu aux prises avec des problèmes mécaniques, était contraint à l’abandon. Le pilote suisse Andrew Hirschy, trahi par la mécanique de sa voiture, essayait de se qualifier au volant de la Nissan de Michaël Perrotet, dans le cadre d’une « double monte ». Malheureusement il ne réussissait pas son pari.

C’est une très grosse déception qui frappait Jason Banet, 5ème à Nogaro, et victime de problèmes de boite de vitesses lors des deux runs. Habitué aux premières places, David Meunier ne parvenait pas à se qualifier.

 

CFD 2018 - Round #2 - Le Castellet

 

TOP 32 : explications compliquées sur une piste détrempée.

 

Invitée redoutée, la pluie rend délicates toutes les manœuvres des premiers concurrents.

Parmi les explications très prometteuses, le duel entre Laurent Cousin et Jérémy Germain donnait le ton de ce dimanche après-midi. Parmi les vainqueurs de ces 16èmes de finale, on notait la présence de André Silva le pole man et de David Calvillo. A signaler l’élimination « précoce » de Gary Gallopin face à Alban Habermann. La battle entre Cédric Blois et Kévin Jozou est de toute beauté. Après une égalité lors du 1er run, Kévin Jozou prenait le meilleur.

Dans l’autre moitié du tableau du TOP 32 Benjamin Boulbès, opposé à Laurent Nikitin, parvenait à surmonter l’obstacle. Yvon Buisson accédait aux 8èmes de finale, de même que Jérémy Mérirès. Piégés chacun à leur tour Kevin Hostein et Nuno Pinto devaient passer par un double one more time pour se départager. Au final le Portugais sortait vainqueur de cette « bataille à rallonge », confirmant son bon début de saison.

Le duel prometteur entre Laurent Cousin et Jérémy Germain débouchait sur un affrontement de haut vol à un rythme effréné où le premier prenait le meilleur. Alexandre Claudin et Nicolas Dufour, tous deux victorieux se donnaient rendez-vous pour le tour suivant.

 

CFD 2018 - Round #2 - Le Castellet

 

En TOP 16, la piste séchée modifie les conditions de course.

  

Dans sa battle contre Martin Ruben, Géraud Bourgoin avait fort à faire mais parvenait à accéder en TOP 8, comme Benjamin Boulbès face à Yvon Buisson. Nuno Pinto voyait sa belle progression stoppée par un Jérémy Mérirès très accrocheur.

Nicolas Dufour, 6ème au classement général, devait s’incliner après des soucis mécaniques et un mauvais 2ème run, face à Alexandre Claudin et sa grosse Dodge. Alban Habermann l’emportait sans combattre suite à l’abandon de Kévin Jozou malchanceux avec des soucis mécaniques.

Laurent Cousin, toujours intraitable, sortait Jérôme Esteban. Le pole man portugais André Silva et Armindo Martins complètaient le tableau du TOP 8.

 

CFD 2018 - Round #2 - Le Castellet

 

Quarts de finale : un match France-Portugal entre deux portugais et six français

 

Les quatre battles ouvrant l’accès aux demi-finales proposaient des oppositions intéressantes entre des pilotes aux styles différents. Toutefois André Sylva en double monte sur le même véhicule que son adversaire du TOP 8, Armindo Martins, gagnait sans combattre. Géraud Bourgoin se hissait en demi-finale aux dépens d’Alban Habermann.

Dans l’autre demi-tableau, c’est l’affrontement entre Benjamin Boulbès et Jérémy Mérirès qui créait l’évènement avec l’élimination du champion dès le TOP 8.

 

Dans le dernier carré, André Silva était ensuite opposé à Géraud Bourgoin, alors que Laurent Cousin devait affronter Jérémy Mérirès.

Véritable métronome au volant de sa Nissan 350 Z, le pilote portugais était le premier à accéder à la finale. Il était imité par Jérémy Mérirès pour une finale aussi inédite que prometteuse.

 

La petite finale entre Géraud Bourgoin et Laurent Cousin envoyait ce dernier sur la 3ème place du podium.

 

Enfin la finale de ce 2ème round du CFD 2018 couronnait André Silva aux dépens de Jérémy Mérirès.

 

A l’issue de cette manche varoise dans l’enceinte du Castellet, Benjamin Boulbès conservait la   tête du championnat avec 395 points devant Laurent Cousin (385 points) et Nicolas Dufour (310). André Silva, vainqueur de la manche se retrouvait 4ème.

 

La manche disputée au Paul Ricard a une nouvelle fois rencontré une belle fréquentation et généré des surprises au plan sportif. La prochaine étape du championnat amènera les pilotes dans le Pas de Calais sur le circuit de Croix-en-Ternois les 23 et 24 juin 2018.

 

CFD 2018 - Round #2 - Le Castellet