10-11-2020

Le Championnat de France de Drift FFSA s’achève au terme de 5 épreuves très disputées

Cinq manches du Championnat de France de Drift FFSA ont pu avoir lieu dans de bonnes conditions, dans un contexte inédit en 2020. De fin août à mi-octobre, les pilotes ont assuré le spectacle sur les pistes de l’hexagone sous les yeux des passionnés qui ont toujours répondu présent.

Annulation de la manche finale de Nogaro

La saison 2020 du Championnat de Drift s’achève prématurément suite à l’annulation de la dernière manche prévue à Nogaro, compte tenu des restrictions gouvernementales. Malgré les efforts de l’organisateur du championnat et le Circuit de Nogaro, aucune solution n’était envisageable pour permettre le maintien de l’épreuve historique du Gers.

 

Benjamin Boulbes et Fabricio Pires, champions de France de Drift FFSA

La régularité de Benjamin Boulbes et ses très bonnes performances en qualifications lui ont permis d’engranger le plus de points au classement ELITE et ainsi décrocher son 6e titre de Champion de France. La concurrence était rude comme en témoigne le faible écart au sommet de la hiérarchie. Grâce à ses trois victoires sur la saison, Axel François pouvait encore croire en ses chances de titre en ne concédant que 21 points, sans oublier Kévin Jozou et ses deux magnifiques victoires. 

Fabricio Pires a su faire la différence pour décrocher le titre de la catégorie LOISIR, suivi par Arnaud Van Weymeersch et Florian Bodart. Les classements seront entérinés par la FFSA lors du prochain Comité Directeur le 24 novembre prochain.

Même si la catégorie PRO ne fait pas l’objet d’un titre reconnu par la FFSA, cela n’enlève rien à la performance de Pierre Cormier qui s’est illustré tout au long de la saison, rejoint par Andrew Hirschy et Victor Chateau sur le podium de la catégorie. Ils évolueront désormais dans la catégorie ELITE en 2021.

Un niveau toujours plus relevé au fil des saisons

Le premier double meeting organisé à Croix-en-Ternois avait déjà permis de mettre en lumière quelques belles performances. Au volant de sa nouvelle voiture, Jérémy Mérirès avait alors décroché un podium d’entrée de jeu. Ce dernier a d’ailleurs dû batailler dur face à Jason Banet, régulièrement présent dans le carré final et qui est monté sur la 2e marche du podium à Bordeaux. Quentin Deleplancque a été l’auteur d’une belle saison et décroche son meilleur résultat avec une 6e place au classement général. Pour son grand retour à Calmont, Nicolas Dufour, Champion de France 2016, a marqué les esprits avec une battle d’anthologie face à Axel François. Antoine Amar, ancien Champion de France, a aussi eu l’occasion de s’illustrer, notamment sous la pluie à Croix-en-Ternois.

Vainqueur de la catégorie PRO, Pierre Cormier a fait forte impression au volant de sa voiture de 300 ch. Michael Perrottet a enfin pu compter sur une voiture qui fonctionne pour s’illustrer à Calmont. Nuno Pinto n’est pas en reste non plus avec une voiture qu’il découvrait cette saison. Les Wildcards ont tenu la dragée haute aux habitués du championnat, à l’instar de Steve Leiber et Mathias Locatelli.

Le championnat de France de Drift FFSA et sa renommée internationale

Le Championnat de France de Drift bénéficie d’une notoriété internationale et ne cesse d’attirer les regards des pilotes étrangers. Giovanni Dalla Pozza, Engin Doruk et Armindo Martins pour ne citer qu’eux, ont été des animateurs phares de cette saison 2020.

Un comité de sélection sera instauré en 2021 pour étudier les nombreuses demandes venues de l’étranger.

 

Un championnat ouvert aux meilleurs drifteurs français

Le processus de sélection met en valeur les performances des pilotes. Ainsi, les six premiers du classement PRO grimpent en ELITE la saison prochaine. Les trois premiers LOISIR grimpent quant à eux en PRO. En revanche, les six derniers ELITE sont rétrogradées en PRO. Pour les autres, ils devront repasser par le processus classique de sélection.

Une saison 2020 qui donne le ton pour 2021

La saison 2020 s’achève sur un goût d’inachevé. Tous les regards sont désormais tournés vers 2021 qui, espérons-le, se déroulera dans des conditions optimales.

  

« Le contexte sanitaire a imposé une réactivité et une agilité sans pareil de la part de l’équipe organisatrice, autant de la part des équipes du championnat que de celles des circuits partenaires. Nous sommes très heureux d’avoir pu conserver un championnat quasiment intégral cette saison. D’autant plus que la discipline connaît un intérêt grandissant depuis plusieurs années, et en 2020, les chiffres, audiences et intérêt du public sont en nette progression. Le Drift est aujourd’hui reconnu au plus haut niveau, de la FFSA à la FIA. Nous avons plaisir à organiser un championnat fédéral français qui séduit aujourd’hui bien au delà de la communauté Drift. Rendez-vous en 2021 pour la suite de l’histoire, avec de meilleurs conditions sanitaires, espérons-le. »

Armand FAURE, directeur de la communication du Championnat de France FFSA

 

« Si on m’avait dit en début d’année ce qui allait se passer, j’aurais eu du mal à y croire. De même, si on m’avait dit, à la sortie du premier confinement, que nous allions réussir à organiser ce championnat dans de très bonnes conditions, avec malgré tout une manche annulée, j’aurais eu du mal à y croire aussi. Félicitations à tous les pilotes et toutes les équipes qui ont su unir leurs forces pour offrir un tel spectacle et un tel niveau de compétition. Un grand merci aux partenaires, bénévoles et organisateurs sans qui, tout cela n’aurait pu avoir lieu. Il est déjà temps de préparer la saison prochaine malgré les inconnus qui subsistent. Tout est mis en œuvre pour continuer sur la magnifique lancée du Championnat de France de Drift FFSA. »

Jérôme Vassia, promoteur du Championnat de France FFSA

 

Classement final championnat

1 - Benjamin Boulbes - 1045 points 
2 - Axel François - 1024 points
3 - Kévin Jozou - 917 points 

 

Classement final championnat Loisir

1 - Fabricio Pires - 345 points
2 - Arnaud Van Weymeersch - 310 points
3 - Florian Bodart - 310 points

Le contexte sanitaire a imposé une réactivité et une agilité sans pareil de la part de l’équipe organisatrice, autant de la part des équipes du championnat que de celles des circuits partenaires. Nous sommes très heureux d’avoir pu conserver un championnat quasiment intégral cette saison. D’autant plus que la discipline connaît un intérêt grandissant depuis plusieurs années, et en 2020, les chiffres, audiences et intérêt du public sont en nette progression. Le Drift est aujourd’hui reconnu au plus haut niveau, de la FFSA à la FIA. Nous avons plaisir à organiser un championnat fédéral français qui séduit aujourd’hui bien au delà de la communauté Drift. Rendez-vous en 2021 pour la suite de l’histoire, avec de meilleurs conditions sanitaires, espérons-le.

Armand Faure, directeur de la communication du Championnat de France FFSA

Si on m’avait dit en début d’année ce qui allait se passer, j’aurais eu du mal à y croire. De même, si on m’avait dit, à la sortie du premier confinement, que nous allions réussir à organiser ce championnat dans de très bonnes conditions, avec malgré tout une manche annulée, j’aurais eu du mal à y croire aussi. Félicitations à tous les pilotes et toutes les équipes qui ont su unir leurs forces pour offrir un tel spectacle et un tel niveau de compétition. Un grand merci aux partenaires, bénévoles et organisateurs sans qui, tout cela n’aurait pu avoir lieu. Il est déjà temps de préparer la saison prochaine malgré les inconnus qui subsistent. Tout est mis en œuvre pour continuer sur la magnifique lancée du Championnat de France de Drift FFSA.

Jérôme Vassia, promoteur du Championnat de France FFSA